PÔLE RECHERCHE

On distingue 3 pôles d’activité dans le Département : l’enseignement, les relations extérieures et la recherche.

Depuis quelques années, les recherches en médecine générale ont vu un essor et un accroissement considérables, liés au développement de la qualité et à la reconnaissance de méthodologies scientifiques spécifiques. La recherche opérationnelle et la recherche action sont des méthodologies particulièrement adaptées à la médecine générale. Des projets nous sont présentés spontanément, notamment par d’autres universités. Nous sollicitons le financement public pour certains autres de nos projets. Nous répondons à des appels à projets, par exemple de la Santé Publique, d’autres ministères ou d’autres administrations. Ce nouveau dynamisme et cette nouvelle réalité ont également amené à la soumission de projets de recherche émanant directement du département. Les responsables du « pool recherche » sont le Prof. Roland et Semaille.

L’équipe de recherche

Responsable

Nadine Kacenelenbogen
nkacenel@ulb.ac.be

Coordinatrice de projet

Anne-Marie Offermans
anne-marie.offermans@ulb.ac.be

Coordinatrice administrative

Nathalie Dekelver
ccffmgulb@ulb.ac.be

Les chercheurs

Fauquert Benjamin
bfauquer@ulb.ac.be

Felgueroso-Bueno François
felguero@ulb.ac.be

Huart Charlotte
charlotte_huart@live.be

Huberland Vincent
vincent.huberland@ulb.ac.be

Kacenelenbogen Nadine
Nadine.Kacenelenbogen@ulb.ac.be

Mokrane Saphia
dr.smokrane@gmail.com

Offermans Anne-Marie
contact@offermans.eu

Piquard Didier
dpiquard@ulb.ac.be

Richelle Lou
assistant.dmgulb@gmail.com

Roland Michel
mroland@ulb.ac.be

Schetgen Marco
mafraco@hotmail.com

Semaille Pascal
pascal.semaille@ulb.ac.be

Thomas Jean-Michel
jmichel.thomas@skynet.be

Thomas Pol
pol-loup@hotmail.com

Thibaud Philip
Philip.Thibaut@ulb.ac.be

Vanherf Koen
Koen.Vanherf@ulb.ac.be

Responsable

Nadine Kacenelenbogen

Coordinatrice de projet

Anne-Marie Offermans

Coordinatrice administrative

Nathalie Dekelver

Les chercheurs

Fauquert Benjamin

Felgueroso-Bueno François

Huart Charlotte

Huberland Vincent

Kacenelenbogen Nadine

Mokrane Saphia

Offermans Anne-Marie

Piquard Didier

Richelle Lou

Roland Michel

Schetgen Marco

Semaille Pascal

Thomas Jean-Michel

Thomas Pol

Thibaud Philip

Vanherf Koen

Méthodologie spécifique aux soins primaires

Méthodologie qualitative

Les méthodologies quantitatives ne peuvent répondre à toute une série de questions importantes pour la pratique médicale ; ce fait est rapporté depuis plusieurs décennies. C’est le cas notamment en médecine générale, lorsque l’environnement socioculturel et/ ou familial est influent, non seulement pour la démarche clinique (du diagnostic au traitement), mais aussi pour la qualité du lien thérapeutique entre le médecin et son patient dont dépend l’efficience de la pratique.

Dans le document téléchargeable, vous trouverez une approche sommaire concernant cette méthodologie. Les références qui y apportées pourront quelque peu approfondir le sujet.

 

Méthode qualitative

Introduction en méthodologie qualitative en recherche médicale.

La recherche-action en Médecine Générale

La recherche-action, comme approche générale, s’appuie sur l’idée centrale de la production d’un savoir qui se développe dans et par l’action réalisée par des groupes sociaux ou des chercheurs. Elle implique également un mode d’interaction réciproque entre les chercheurs, les praticiens et les diverses «  clientèle » visées dans le changement. Elle comporte enfin une dimension éducative ou rééducative. La recherche action consiste à analyser et intervenir pour résoudre scientifiquement des problèmes à fortes composantes comportementales et ou relationnelles.

Ses principales caractéristiques sont :

  • Le point de départ : problèmes concrets rencontrés dans la pratique (« besoin ressentis »)
  • La démarche participative impliquant les praticiens.
  • L’effet formateur : passer progressivement d’une approche intuitive à une approche réflexive, explication de la démarche, des modèles d’analyse, des hypothèses de changement.

La recherche-action en tant que processus de recherche utilise des modèles conceptuels explicites, intervient au niveau des décisions d’intervention (hypothèse à tester) et permet de tirer des leçons au-delà des résultats ponctuels. La recherche-action a donc pour effet de produire du savoir, en mettant en synergie un savoir théorique (modèles, outils, …) et un savoir pratique, défini par les visées, les valeurs et les règles de l’action. Ainsi, la recherche-action vise à extraire le savoir engagé dans la pratique et à le confronter avec les modèles théoriques.

La recherche opérationnelle en Médecine Générale

La recherche opérationnelle s’est imposée par la force des choses en fonction des éléments de réalité et de nécessité de la Deuxième Guerre Mondiale. C’est un outil de gestion, de résolution technique des problèmes, d’optimisation, largement utilisé par les militaires, les techniciens, les planificateurs, les gestionnaires, et finalement les chercheurs médecins.

La recherche opérationnelle est la science permettant de rationaliser les systèmes opérationnels, c’est-à-dire les systèmes effectuant des opérations. Techniquement, la recherche opérationnelle couvre un champ extrêmement large allant de l’informatique la plus dure aux mathématiques les plus pures. On trouve des chercheurs opérationnels dédiés à la pratique (résolution de problèmes réels issus de la médecine) aussi bien que des théoriciens. La recherche opérationnelle étant par définition une science appliquée, les projets de recherche sont souvent multidisciplinaires.

Ses objectifs directs sont des décisions optimales avec des résultats de type situationnels.

Les projets de recherche du Département de médecine générale

Plusieurs des projets développés sont menés dans le cadre de collaborations inter-universitaires. La plupart de ces projets sont des recherches actions, dont les conclusions débouchent sur des propositions concrètes de formation, de changement ou d’amélioration. Vous pouvez avoir accès au rapport complet des recherches effectuées par le Département : Rapport d’activité du pôle recherche 

Violences Intrafamiliales

 

La médecine générale est confrontée à des patients vivant des situations de violences
intrafamiliales. Quatre personnes sur dix peuvent être victimes de violences conjugales
alors qu’elles n’en parlent peut-être pas.
La maltraitance à l’égard des enfants et des personnes âgées peut aussi avoir des
conséquences graves sur la santé physique et psychologique. Le médecin généraliste
est souvent le premier interlocuteur dans un parcours de violences.

OUTILS

Maltraitance infantile

Référentiel à destination des professionnels de santé

  • Repères théoriques et cliniques – Tome 1
  • Outils d’aide à la pratique – Tome 2

Algorithme décisionnel 

    Maltraitance de la personne âgée
    • EASI – Elder Abuse Suspicion Index
    • Echelle de ZARIT – Évaluation du « fardeau » des aidants
      Violences au sein du couple

      Référentiel à destination des professionnels de santé

      • Repères théoriques et cliniques – Tome 1
      • Outils d’aide à la pratique – Tome 2

      Fiches pratiques

        GUIDES DE PRATIQUE CLINIQUE

        Maltraitance infantile
        Maltraitance de la personne âgée
        Violences au sein du couple

        RÉFÉRENTIELS

         

        Maltraitance infantile

        Ecoute téléphonique (24h/24) : 0800 30 330 (24h/24)

        Services d’aide spécialisée

         

            Maltraitance de la personne âgée

            Ecoute téléphonique (24h/24) : 0800 30 330

            Services d’aide spécialisée

             

              Violences au sein du couple

              Ecoute téléphonique (24h/7) : 0800 30 030

              Guide téléchargeable des ressources spécialisées – Région wallonne

              Répertoire téléchargeable des acteurs spécialisés – Région Bruxelles-Capitale

               

              MATÉRIEL D’INFORMATION AU PATIENT

              Maltraitance infantile
              Maltraitance de la personne âgée
              Violences au sein du couple

              ♯Arrête, C’est de la violence

              Huit couples

              Journal de Marie

              Vidéo pour salle d’attente

              Fred et Marie

              Affiche sur demande auprès :

              psysoc@health.belgium.be

              egalitedeschances.actionsociale@spw.wallonie.be

               

                  DOCUMENTATION

                  Contact

                  DMG

                  Département de Médecine Générale de l'ULB

                  Campus Érasme – Bâtiment J

                  Route de Lennik, 808 - CP 612

                  1070 Bruxelles

                  Tél : 02/555.61.67

                  Fax : 02/555.63.67

                  3 + 6 =